Mairie de La Baume

Vous êtes ici : Accueil > Loisirs et culture > Patrimoine > La Chapelle du Promerat

La Chapelle du Promerat

  • Publié : 20 avril 2015
  • Mis à jour : 27 novembre 2021

La Chapelle du Promerat, dédiée à Saint Grat, a été bâti de 1728 à 1730 par les communiers d’Urine puis agrandis en 1836 ; L’édifice a été restauré en 1996 et décoré intérieurement par Marcel Pachon.

Elle fut bénie le 12 novembre 1730 par le Révérent Francois Brasier, coadjuteur de Révérend Claude Montréal, curé du Biot.

Saint Grat du nom de l’évêque d’Aoste vénéré comme protecteur des récoltes, à la caractéristique de posséder un magnifique clocher à bulbe, et surtout une cloche coulée au village voisin de La Vernaz à qui on attribue le pouvoir de "détourner" la grêle qui descendait de la montagne. En effet, on avance que les fondeurs de l’époque étaient capables de réaliser des cloche émettant. des ondes magnétiques agissant sur les nuages menaçants. Autant dire l’importance de la chapelle, jadis.

La cloche d’un poids d’environ 25 kg porte cette inscription "Parrain, Guillaume Vulliez ; marraine, Mauriza Gaydon, sa fame. J’appartiens à la chapelle St Gra, paroisse du Biot 1749"

Un chemin de Croix y fut érigé le 11 décembre 1902, par le Père Goux, missionnaire de Saint-François de Sales.

En 1899, Mr le Curé Birraux fit ravaler les murs et la voûte, fabriquer les bancs. En 1911, Mr le Curé de Maistre fit exécuter la réfection complète de la toiture ; la chapelle fut couverte en ardoises de Morzine. En 1917, Jean Geydet, maréchal-ferrant à La Baume, plaça la table de communion. En 1932, Mr Maistre voulait faire refondre la cloche qui était fêlée. Mais l’incompréhension de quelques habitants du village le firent renoncer à son projet.

La chapelle possède une statue en bois de Saint Blaise. Haute de 0,65 m, elle porte gravée au dos la date de 1666. Le socle évidé, contient une relique du Saint. Mr Maistre la reçut en 1934 de Mr le Chamoine Sylvestre, curé de Ville-la-grand.

Un clocher a bulbe, également appelé oignon, est un corps d’ouvrage composé d’un dôme galbé couronnant un clocher. C’est une caractéristique de l’architecture religieuse baroque, avec notamment les bulbes dorés accompagnant la coupole centrale des églises orthodoxes de l’Europe orientale ou les toitures à bulbe des clochers de l’Europe centrale. Dans le Saint-Empire romain germanique, les clochers à bulbe baroques sont nombreux particulièrement en Bavière, en Forêt-Noire, en Autriche et les pays slaves. Son développement dans le duché de Savoie provient de cette influence germanique

La Chapelle du Promerat
1996 - Le peintre au travail